Le hacking : c’est quoi ?

Le hacking est un mot anglais qui est traduit par « piratage informatique » en français. Dans le monde de l’informatique, le hacking est une activité qui consiste essentiellement à apporter une ou plusieurs modifications à un ou plusieurs éléments d’un matériel ou d’un logiciel. L’objectif étant de faire en sorte que le comportement de l’élément ciblé soit modifié. Par conséquent, son utilité devient différente de celle pour laquelle il a été créé au départ.

En quoi consiste le hacking ?

Le hacking est, pour faire simple, un ensemble de techniques informatiques qui visent à attaquer des sites, des réseaux, des logiciels, etc. La personne qui pratique le hacking est appelée « hacker ». On dit que l’attaque est locale lorsqu’elle est lancée sur le même ordinateur ou sur le même réseau. Par contre, l’attaque est distante lorsqu’elle est lancée sur Internet ou par télécommunication. Il existe différentes formes d’attaques. Il y a notamment : la recherche et l’envoie d’un cheval de Troie, l’envoie d’une « bombe » logiciel, la recherche d’une faille ou de trous de sécurité, la provocation d’une surcharge d’un système d’information, le détournement d’identité, la provocation d’une ou plusieurs erreurs non maîtrisées, la modification des accès et des droits utilisateurs d’un réseau ou d’un ordinateur… La liste des attaques possibles est longue et non exhaustive. De plus, elle peut s’accroître au fur et à mesure que les technologies évoluent.

Quel est l’objectif du hacking ?

La motivation au hacking varie tout particulièrement d’un hacker à un autre. Mais, il est possible de classer en deux grandes catégories. D’un côté, il y a les bons hackers. Les gens se mettent parfois à hacker par soif d’apprendre. Mais, il arrive également que les entreprises recrutent des hackers en leur sein dans le but d’optimiser leur sécurité informatique. Les hackers peuvent assurer la vérification de la sécurité d’un système et détecter les éventuelles failles. Le hacking peut également être un moyen de manifestation : politique, religieuse, etc. D’un autre côté, il y a les mauvais hackers. Ils font du hacking dans le but de mener des actions malveillantes comme voler des informations, espionner les victimes, faire du chantage, etc. Sinon, il y a ceux qui font du hacking juste par envie de se lancer un défi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *